Un danger sous-estimé…67 000 fois son volume initial !

arcflash-dangers-électricité

Lors d’un court circuit avec arc électrique, un simple conducteur de cuivre en explosion peut projeter une énorme quantité de débris gazeux et de métaux en fusion. Le cuivre passe brutalement de l’état solide à l’état gazeux et il se dilate à environ 67 000 fois son volume initial. Les projectiles peuvent atteindre une vitesse de 1 100 km/h.

Un éclair d’arc électrique peut atteindre des températures extrêmes, plus de 20 000ºC. Des études américaines ont démontrées que le plus grand danger, lors d’un incident de type électrique, est plutôt relié aux brûlures (62 % des accidents) que celui relié aux chocs électrique (38 %).

N’oubliez pas que l’électricité comporte un risque pour la vie et l’intégrité physique des travailleurs. Aux États-Unis, à chaque année, il y a 30 000 chocs électriques non mortels (électrisations) , 1 000 chocs électriques mortels (électrocutions) dont plus de la moitié lors de travaux effectués sous des tensions de moins de 600 V.

La corporation des maîtres électriciens du Québec, ASP Construction et CNESST ont créé des guides sommaire des pratiques recommandées lors de travaux d’électricité sous tension. Ils comprennent les normes et réglementation en vigueur ainsi que les tableaux et les méthodes de sélection des équipements de protection individuelle (ÉPI) adaptés à chaques tâche .


Nous vous invitons à consulter ces deux guides afin d’en savoir plus.

Guide TRAVAILLER HORS TENSION!

https://www.cmeq.org/index.php?eID=dumpFile&t=f&f=14425&token=e45741c40c02cda24868ec4dfa6e4597f6eeae95

Guide PRÉVENTION DES RISQUES ÉLECTRIQUES

http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/evenements/ptit-rendez-vous-2016/Documents/conference-D.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protègé par des droits d\'auteur